Histoire du cheval American Bashkir Curly

La race du cheval "Curly"

 

L'origine exacte du cheval Bashkir Curly est l'un des plus grands mystères du monde des chevaux.

Les chevaux aux poils frisés sont vraisemblablement une race ancienne. Ils ont été illustrés dans les arts et les sculptures de la Chine anciennes dès 161 avant J.C. Il y a aussi des preuves de leur présence en Amérique du sud, ainsi qu’en Europe.

La photo d’un cheval à la robe frisée " Bashkir " de Russie paru dans la revue intitulé "The Evolution of the Horses " de mars 1938.  Cette photo fut plus tard reproduite par John Hix dans une bande dessinée nommée « Strange as it Seems ». La famille Damele (les premiers éleveurs de « Curly » au Nevada) garda cette reproduction dans leur album. Cette information fut l’un des facteurs qui aida à déterminer le nom de cette race unique, L’American Bashkir Curly.

La façon dont les « Curly » sont arrivés en Amérique reste toujours un mystère, mais il y a des preuves qu’ils sont présents sur le continent depuis le début du 19 ième siècle. Plusieurs illustrations amérindiennes dans les « Winter Counts » dénotent que les Sioux ont volés quelques chevaux frisés au Crow durant l’hiver de 1801-1802. Ces incidents prirent place dans les réserves indiennes de Standing Rock et Cheyennes River, à l’embouchure de la rivière  « Grand River » dans le Dakota du Nord et du Sud.

Les origines de beaucoup de « Curly » prennent racine dans les réserves indiennes du Dakota du Nord et du Sud. Plusieurs « Curly » acquis présentement et par le passé sont des chevaux sauvages errants sur les terres des États-Unis. 

Une des théories expliquant comment les chevaux aux poils frisés aboutirent avec les mustangs de l’ouest, est que les chevaux « Russian Bashkir Curly », qui furent à l’origine envoyé avec les colons russes  essayant de peuplé le nord-ouest de l’Amérique au cours du 18ieme siècle, libérèrent le restant de leur chevaux après avoir abandonné leur expansion. Malheureusement, après des recherches auprès  de scientifiques russes, le zoo de Moscou et le ministère de l’agriculture, il fut déterminé qu’il n’y a aucun cheval au poil frisé dans la région de Bashkirie en Russie.

Une autre théorie suppose que les ancêtres des chevaux « Bashkir Curly » auraient traversé le pont de glace durant la dernière période glacière. Cependant, il n'existe aucune preuve fossile pour soutenir l’existence de chevaux en Amérique durant la dernière période glacière, jusqu’à ce qu’ils soit réintroduit dans cette hémisphère par les Espagnols.

 

 

La formation de la race American Bashkir Curly

Heureusement, nous en savons davantage sur le développement du cheval Bashkir Curly moderne.

 

L’histoire contemporaine de l’American Bashkir Curly remonte à 1898, quand Peter Damele et son père chevauchaient l’arrière pays du centre du Nevada, près d'Austin.  Peter se rappelle avoir vu trois chevaux avec des boucles serrées sur la totalité de leurs corps. Autant le père que le fils furent intrigués à savoir d’où ces chevaux venaient et pourquoi ils s'étaient rendu jusqu’ici, deux questions qui demeurent toujours sans réponse. Néanmoins, il y a toujours eu, à partir de ce jour, des chevaux aux poils frisés sur les terres des Dameles. Une grande parti des chevaux « Bashkirs Curly » des États-Unis ont leur souches chez les Damele.

 

En établissant le registre American Bashkir Curly (ABCR) en 1971, les fondateurs visent la sauvegarde de ces animaux en voie d’extinction aux États-Unis qui, faute d’ignorance, furent nombreux à être abattus. Ils commencèrent par établir les traits de la race. Pour cela, ils demandèrent aux propriétaires de noter les caractéristiques uniques de leurs chevaux « Bashkir Curly ». Une fois compilés, il fût mis en évidence plusieurs caractéristiques intéressantes.

 

Source ABCR, traduction Haras Synergie